Test : le bracelet connecté Alta HR de Fitbit

Test du bracelet connecté Alta HR de Fitbit

Les bracelets connectés, c’est un peu la grande tendance de ces dernières années. Il y en a pour tous les goûts, le plus dur étant de choisir celui qui nous convient le mieux. J’ai toujours voulu en avoir un, mais mes critères étaient très précis et jusqu’ici, je n’avais pas réussi à trouver LE bracelet connecté. Puis Yohann du Blog Nouvelles Technologies m’a proposé de tester le tout dernier bracelet de Fitbit, le Alta HR avec cardio fréquencemètre au poignet. Si vous avez lu mon article sur la montre Garmin 235 Forerunner qui possède aussi un cardio au poignet, vous savez que depuis, je suis totalement convaincue par cette fonctionnalité. Avec l’analyse de la fréquence cardiaque, les données sont précises et on peut atteindre plus facilement ses objectifs.

Fitbit propose plusieurs bracelets connectés, j’ai choisi le Alta HR car il correspondait à ce que je recherchais. Mon critère premier était la discrétion. Je voulais le porter comme un bijou, qu’il se fasse oublier à mon poignet. De ce côté-là, le Alta HR est plutôt fin et discret, avec la possibilité de changer de taille, de couleur ou de matière pour le bracelet.

Test de la fitbit Alta HR

La prise en main

C’est #EASY. Pas de notice, pas de paperasse, je suis aux anges. Je télécharge l’application sur mon iPhone, j’allume le bracelet, je couple les deux et je suis les instructions donnée par l’application. Rien de compliqué. Ensuite, je rentre mes données de poids, âge, taille et je découvre les fonctionnalités du bracelet. Avant de commencer, l’application me propose de choisir mes objectifs quotidiens. Par défaut, ils sont basés sur les recommandations de l’OMS, c’est-à-dire environ 10 000 pas, être actif au minimum 30 min et marcher environ 8km par jour. Je décide de garder ces objectifs, l’idée c’est de voir si j’arrive à atteindre ces objectifs quand je n’ai pas de séance de sport programmée dans la journée. J’ai un travail plutôt « sédentaire » alors tous les petits gestes en plus que je peux effectuer quotidiennement pour atteindre ces objectifs sont les bienvenus.

J’ai de petits poignets, vraiment très petits… et pour une fois, le bracelet n’est pas trop grand, même avec la taille S. Je ne serre pas le bracelet jusqu’au dernier cran et le capteur cardiaque est bien en contact avec mon poignet. C’est un excellent point car c’est souvent le problème que je rencontre avec les bracelets.

Test de la Fitbit Alta HR

Le suivi quotidien

Après plusieurs jours de test, je suis totalement #addicte de mon bracelet connecté, effet de nouveauté ou pas, je consulte quasi systématiquement mes données. C’est même le premier geste du matin, après celui d’éteindre le réveil. Je consulte mon application pour voir l’analyse de mon sommeil. Totalement gadget, mais j’assume !

L’analyse de mon sommeil

Le sommeil, c’est quelque chose qui m’a toujours intrigué. Je considère que j’ai plutôt un sommeil réparateur dans l’ensemble, je n’ai pas besoin de beaucoup d’heures de sommeil pour être en forme. En revanche, je ne m’endors pas facilement et si je dors trop une nuit, je sais que la nuit d’après va être difficile. Je suis aussi de ceux qui ne s’endorment pas n’importe où… Alors avoir des données concrètes sur mon état la nuit, m’intéresse vraiment. Pour cela, l’application est vraiment bien faite, car elle me donne les différentes phases de sommeil dans lequel j’ai été pendant ma nuit. Tout est expliqué en détail :

  • La phase éveillée : des micros périodes d’éveil dont on ne se souvient pas
  • La phase paradoxale : une période où l’on rêve et considérée comme important pour la mémoire et l’humeur
  • La  phase légère : une période qui constitue l’essentiel d’une nuit et qui favorise la récupération mentale et physique
  • La phase profonde : favorise la récupération physique, la mémoire et l’apprentissage, une phase clé pour se sentir vraiment reposé

Au fur et à mesure, j’apprends à connaitre mon « heure ». Vous connaissez l’expression « avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure non plus », quelque chose dans ce style. Pour le sommeil c’est à peu près pareil. Optimiser son heure de sommeil pour mieux récupérer c’est important et avec l’application, j’apprends à lire les données et à les interpréter. Vraiment bien pour ceux qui veulent en savoir plus sur leur sommeil.

Je peux enclencher une petite alarme pour me signaler que c’est l’heure d’aller se coucher et idem pour le réveil, quelques vibrations à l’heure choisie, je m’assure d’un réveil en douceur. Je trouve cela plutôt bien fait, en revanche, les données peuvent être faussées par moment s’il n y a pas une réelle démarcation entre le moment où vous vous mettez au lit et celle où vous vous endormez. Si vous êtes dans votre lit à bouquiner, il se peut que le bracelet commence à comptabiliser cet état comme étant du sommeil, c’est normal votre rythme cardiaque commence à baisser.

Test du bracelet connecté Alta HR de Fitbit

Mon activité quotidienne et mes heures actives

Toutes les petites actions quotidiennes sont prises en compte. Vous bougez durant votre journée et tout s’affiche sur votre tableau de bord. A la fin de la journée, j’ai le récapitulatif des heures où j’ai été la plus active. C’est plutôt motivant car 250 pas dans l’heure sont comptabilisés comme une heure active. C’est encourageant et on se rend compte qu’il est facile d’atteindre cet objectif. Bouger devant l’imprimante, aller chercher un verre d’eau, faire un petit détour, autant de petits actions quotidiennes qui sont valorisées par l’application. En plus de cela, le bracelet vibre toutes les heures pour nous avertir de bouger.

Test de la Fitbit Alta HR

Mes activités sportives

En plus du suivi quotidien, le bracelet connecté détecte les sports pratiqués. Pas tous, mais au moins les plus courants  Ainsi, si vous faites de la marche, de la course à pied, du vélo, de l’elliptique, ou du fitness, le bracelet reconnaitra automatiquement l’activité. Il se peut qu’il y ait parfois une confusion entre les sports collectifs et les sports de fitness. En soi, c’est logique puisque les mouvements peuvent être assez similaires. Le fait que le bracelet détecte spontanément le sport pratiqué est un vrai plus selon moi : je n’ai pas à enclencher le chrono, ni à l’arrêter et toute mon activité est intégrée à mon suivi quotidien.

Avec l’application, vous aurez quand même la possibilité d’enclencher manuellement une activité si vous souhaitez savoir réellement la distance parcourue lorsque vous partez pour un run ou une marche. Cela vous permettra aussi d’activer les commandes vocales et musicales.

Test de la Fitbit Alta HR

Ma fréquence cardiaque au crible

Le point qui pour moi me semble le plus intéressant : l’analyse de la fréquence cardiaque. Rien de mieux que les battements du coeur pour avoir des données précises. Le capteur de la Fitbit est fiable, j’ai retrouvé la même fréquence cardiaque que sur d’autres appareils. Côté données, c’est très facile à comprendre, selon le nombre de pulsations par minute, l’application nous indique dans quelle zone on se trouve : maximale, cardio ou « élimination des graisses ». Ce dernier point est particulièrement intéressant dans le cadre d’une perte de poids. Pour quelqu’un qui débuterait, c’est ultra motivant et encourageant de pouvoir suivre tout cela en direct. Malgré tout, il est important d’intégrer le fait que ces données doivent être prises avec du recul. La mécanique du corps est bien plus complexe qu’elle n’y parait et le phénomène de graisses brulées l’est encore plus.

Test de la Fitbit Alta HR-2

Le suivi des calories et du poids

Si vous avez un objectif de perte de poids, je trouve l’application hyper bien faite. Vous entrez votre poids de départ et celui que vous souhaitez atteindre. Cela est valable aussi si vous voulez prendre du poids bien entendu. Vous choisissez ensuite la durée et l’application vous indique alors le nombre de calories que vous devez absorber quotidiennement pour atteindre votre objectif selon votre métabolisme de base. Celui-ci est calculé automatiquement par l’appareil. Bien entendu, et je ne le répéterai jamais assez, ces données sont calculées en fonction de moyenne. Cela ne peut pas toujours être à 100% exacte.

L’application propose une fonction « Aliments« , ce qui permet d’ajouter les aliments ingérés dans la journée et de faire le calcul des calories. Pour avoir testé plusieurs application de ce même type, je trouve celle-ci vraiment bien. La liste des aliments est tellement longue qu’on est assuré de retrouver la marque du produit consommé. Le mieux, reste la quantité qu’on peut notifier au gramme près, chose que je n’avais pas retrouvée sur d’autres applications.

test de la fitbit Alta HR

Mon avis

On devient vite addict à ces petits objets de technologie, je vous le garantis ! Pour mon utilisation, j’ai trouvé le bracelet connecté Alta HR vraiment adapté à mon utilisation quotidienne. Si vous avez envie d’un suivi précis et d’une application facile à utiliser et ludique, je ne peux que vous conseiller ce bracelet. En revanche, si vous pratiquez le running très régulièrement, le bracelet restera limité car vous ne pourrez pas avoir votre allure en instantané sur le bracelet.

Merci à Yohann pour le test et les photos ! 

Test de la Fitbit Alta HR

  • Les badges reçus à chaque palier franchi
  • Un mail pour indiquer l’état de la batterie
  • Bonne autonomie de la batterie
  • Le rapport hebdomadaire pour suivre sa progression
  • La personnalisation des paramètres : dominance du poignet droit ou gauche, affichage, etc…

  • Pas de possibilité d’avoir son allure pendant un run
  • L’éclairage de l’écran ne fonctionne pas toujours
  • La lumière du capteur cardiaque qui peut gêner quand on dort
  • Les informations de l’écran ne défile pas aisément au toucher

 

Pour shopper le votre :

 

Est-ce que ce bracelet connecté vous tente ? 

Laisser un commentaire